Les «tout-petits» !

 

 

Jésus poursuit sa route … écouté … admiré

Par la foule assoiffée d’«Amour» … de «liberté»

Ceux pour qui le message annonce un «avenir»

Ceux qui sont «démunis»  mais bien en «devenir»

 

Qui sont donc ces «petits»…ces «sages»…ces «savants»

Des mondes différents … parfois … bien surprenants

Les «petits» ils n’ont pas…«savoirs»…«biens matériels»

Ils ne sont pas «nantis» … sauf en «biens spirituels»

 

Le «sage» et le «savant» s’enferment trop souvent

Dans des «bulles» dorées…bien loin du «pertinent»

Fuyant le «lieu commun» … et la «simplicité»

Car leur mise en valeur est la … «complexité»

 

Pour eux Jésus n’est qu’un «agitateur de foule»

Qui peut les mettre à terre…ils en ont «chair de poule»

De perdre ce statut qui fait leur … «existence»

A tous ces reconnus du «pouvoir»…de la «science»

 

Le «Créateur» il aime    «oubliés de la vie»

Ils sont proches de Lui ces «souffrants»…ces «meurtris»

La «petitesse»…un mal comme au temps des Hébreux

Qu’on a tendance à fuir car cela est «douteux» !

 

Mais le «petit» pourtant il ne connaît la peur

Il n’est pas «mégalo» … il pense avec son cœur

L’exemple est bien celui de ces chers pharisiens

Ces «docteurs de la Loi» qui ne comprenaient rien

 

Les «affamés» d’Amour … de paix … de vérité

Sont souvent ces «petits» qui ont vraiment lâché

Ce besoin de «savoirs» pour la «vraie connaissance»

Dans la naïveté que l’on nomme … «espérance»

 

 

                                                                          Kristo

Marseille le 9 Juillet 2017

Evangile selon St Matthieu  (11, 25-30)

* * * * * *

Le top de L’Amour…

 

 

Dans le texte du jour … c’est un peu compliqué

Car notre éducation nous a bien «formatés»

On nous a tous appris à aimer nos parents

Dans la priorité … ainsi que nos … enfants

 

On nous a enseigné de vivre… «émotionnel»

Sinon ce n’est pas bien…c’est un «conditionnel»

De notre Société qui vit dans le «paraître»

Où l’on est inhumain et un tantinet…«traître»

 

Son discours va choquer ceux qui dans le «mental»

Détiennent «vérité» … c’est tout-à-fait normal

Car ils sont «prisonniers» de notions établies

Par des générations qui n’avaient pas «compris»

 

C’est déstabilisant et même époustouflant

De découvrir cela … vraiment bouleversant

Tout-à-fait redoutable en ce Temps chaotique

Où l’on n’aime pas trop côtoyer l’«empirique»

 

Pourtant Il nous invite ici … à «lâcher prise»

A changer nos visions … ce qui nous terrorise

Car pour chaque être humain un besoin de «repères»

S’accroche à son conscient dans tous les «ministères»

 

Il nous demande là … d’«accueillir» … l’Inconnu

Quels que soient nos niveaux sans se sentir perdu

De nous «déprogrammer» pour lâcher «habitudes»

Confiants et sereins … dépourvus d’inquiétude

 

On respecte et l’on aime autant notre famille

Sans renier aucun lien … et sans partir en vrille

Mais on y introduit … en la «chaîne d’Union»

Nos frères et nos sœurs…dans l’autre dimension

 

                                                                          Kristo

Marseille le 2 Juillet 2017

Evangile selon St Matthieu (10,37-42)

* * * * *   *

Pas de panique…

 

 

Le texte est important car il est très  «actuel»

Ces Temps que nous vivons dans un «surnaturel»

Ne sont à redouter car c’est un nouveau monde

Qui est en gestation au cœur d’une vraie «fronde»

 

Ce qui était «voilé» … dans les «Institutions»

Va être «dévoilé» … car c’est son «intention»

Les «manuscrits» cachés vont être mis à nu

Et les «langues déliées» nous diront «l’Inconnu»

 

Oui «tout vient à son heure» car c’est Lui qui décide

Quand on doit le savoir … en «meneur» intrépide

L’«apocalypse» un Temps … de mutation du monde

Où les «Révélations» vont être très … fécondes

 

Toute cause produit un effet on le sait

Qui peut paralyser l’humain le plus parfait

Chaque action engagée est connue du cosmique

Rien n’échappe à son «œil» sans aucune critique

 

Ne craignons pas le mal extérieur à notre âme

Car c’est à l’intérieur qu’est l’horrible programme

Nous portons à la fois tout ce qui est «Lumière»

Mais la «Ténèbre» aussi d’une façon «binaire»

 

Oui on est dans les Temps de «nettoyage» en fait

Où tous les «corrompus» vont y laisser leurs «têtes»

Car c’est au cœur de l’être… en la conscience humaine

Que se livrent «combats» qui nous donnent migraine

 

Il ne faut redouter les jugements des «Hommes»

C’est dans le «lâcher prise» qu’on progresse en somme

Il nous faut «partager» dans la joie et «sans crainte»

Ce qui est «majesté» … sans aucune «contrainte»

 

                                                                          Kristo

Marseille le 25 Juin 2017

Evangile selon St Matthieu (10,26-33)

* * * * * *

Totale Union…

 

 

Après avoir nourri une foule «affamée»

Avec ce qu’il avait … des pains multipliés

Il aborde à présent en fort «dialecticien»

L’«ultime communion» au cœur du quotidien

 

La puissance infinie qui a créé le monde

C’est cet «Universel» où la vie «surabonde»

Notre terre…les vents … les océans… l’azur

Qui animent pour nous l’instant et le futur

 

Chaque âme est une «sœur» et cette race humaine

Est unie par des liens qui forment une «chaîne»

Ainsi qu’Il le disait … il y a deux mille ans

Nous sommes tous «reliés» à cet autre «Vivant»

 

Que nous portons en nous en certaine inconscience

Depuis notre «arrivée» et hors de toute science

Dans une dimension … invisible et «entière»

Et qui nous porte ainsi vers l’énergie première

 

C’est un engagement très fort la «communion»

On change de «nature» en une «élévation»

Et quand il évoquait … le «Père» «Créateur»

C’était aussi du nôtre et sans aucune erreur

 

Dans toute âme évoluée … la solidarité

Est intense et ardente … en pleine humilité

La «communion» conduit à une «connaissance»

De cette «voie sacrée»…dans l’interdépendance

 

Elevons nos regards vers tout cet … «Infini»

Et «communions ensemble» ainsi qu’il le fit Lui

Nous pourrions à ce titre irradier la…«Lumière»

Pour être désormais libérés … sans œillère

 

                                                                          Kristo

Marseille le 18 Juin 2017

Evangile selon St Jean (6, 51-58)

* * * * * *

« Tout »en « Un »…

 

 

Ce texte d’aujourd’hui est bien «alambiqué»

On y parle d’amour … de vie … d’éternité

De «Celui» envoyé … qui n’est là pour juger

Dans un imbroglio difficile à dénouer

 

Avant sur la montagne on l’appelait «Yahvé»

Plein de miséricorde … et de « fidélité »

Très lent à la colère et débordant d’amour

Eperdu de tendresse et bienveillant toujours

 

Le don d’amour total de celui qui est «Un»

Est dur à concevoir en notre quotidien

C’est un fonctionnement en «réseau exemplaire»

Qu’on doit utiliser pendant ce millénaire

 

Car on abrite en nous l’ «Esprit» qui est divin

Dans ce corps mal traité et souvent peu malin

Les écrits n’étant clairs … il nous est demandé

De trouver en nos cœurs le «Mystère» caché

 

C’est dans l’«Unicité» qu’on peut se transformer

En le laissant «agir» … en se laissant «aimer»

Au cœur d’un tourbillon d’«échange et relation»

Entre le «Un» divin et l’humain en question

 

Il y a deux mille ans que l’on cherche à savoir

Vraie «signification» du message d’espoir

Qu’un «Grand frère» a laissé à notre humanité

Et qu’on ne peut comprendre qu’en «complicité»

 

Sur la terre on s’incarne … envoyés comme Lui

Pour donner de l’amour dans le respect d’autrui

Notre vie … un voyage … initiatique en l’«être»

Qui permet d’approcher «sagesse» de l’«Ancêtre»

 

 

                                                                          Kristo

Marseille le 11 Juin 2017

Evangile selon St Jean (3, 16-18)

* * * * * *

Souffle divin…

 

 

Les disciples ont peur et vivent retranchés

Les portes verrouillées et bien «claquemurés»

Dans un enfermement qui n’est pas que physique

Mais plutôt spirituel et presque «analytique»

 

«Fête de la Moisson» … le «Jour de Pentecôte»

Etait «première gerbe» offerte pour un hôte

Un jour d’Anniversaire en l’Alliance conclue

Après cinquante jours où ils en avaient vu !

 

Un sens à tout cela … l’«effusion» de l’Esprit

Qui ne fait distinction entre «bons»…«malappris»

Est-ce l’«achèvement» de l’œuvre commencée

Dans un «souffle divin» … la quête recherchée ?

 

C’est un «rassemblement» qui se veut messianique

Celui des «Derniers Temps»…de l’Apocalyptique

Et à Jérusalem … chaque année on peut voir

Moment de communion … de prière et d’espoir

 

En la «Communauté» ouverte à tout humain

Où «Babel» dépassée … va construire «demain»

Où l’«Unité réelle» … assemblera «Nations»

Où l’Amour fraternel est … hors «Institutions»

 

C’est l’«acte fondateur» de la «mission donnée»

Dans une «investiture»…à chaque âme incarnée

Une  «re-création» … dans le don de l’Esprit

Les signes témoignant d’une…«Théophanie»

 

L’Esprit est aujourd’hui plus présent que jamais

Mais peu en sont conscients car ils sont trop «distraits»

Cet «essentiel» de vie … vraiment insaisissable

Souffle pourtant très fort de façon incroyable

 

 

                                                                          Kristo

Marseille le 4 Juin 2017 «Pentecôte»

Evangile selon St Jean (20,19-23)



* * * * * *


Un fort rayonnement…

 

 

Dans le texte du jour le mot «gloire» est puissant

Ce n’est la «renommée» dont on parle en l’instant

Contrairement au grec … l’hébreu pense «valeur»

C’est le «poids» de l’humain dans ce qui est le cœur

 

La gloire implique en fait un «fort rayonnement»

L’éclat de la beauté … l’harmonie au présent

Etre en gloire n’est-il pas de se mettre…«Debout»

Etroitement lié au Créateur … au «Tout» ?

 

Toutes les religions tentent d’expliquer «Dieu»

En le changeant de nom … le mettant au milieu

Des préoccupations qui animent le monde

Et en ce jour l’humain croule sous leur «faconde»

 

Au cœur du désespoir est parfois la question

Cette «vie éternelle» … est-elle solution

Pour trouver le repos … être calme…serein

Ou simplement la «poudre de perlimpinpin» ?

 

Un autre mot ressort … c’est celui de «connaître»

Un lien d’intimité où l’on y trouve … «naître»

Car c’est «naître à la vie» et bien sûr à l’Amour

Que de le «fréquenter» … à chaque heure du jour

 

La foi dans le divin est-ce vraiment un choix ?

Les degrés sont divers et il n’y a de «lois»

C’est vraiment personnel et tout-à-fait intime

D’approcher le divin mais tellement «sublime» !

 

Que faut-il retenir de son incarnation ?

Qu’il a voulu porter «parole» et «mutation»

Urgent de «relayer» maintenant son action

Pour une «transition» … de «réalisation» !

 

 

                                                                          Kristo

Marseille le 28 Mai 2017

Evangile selon St Jean (17, 1-11)

* * * * * *

De la «mort» à la «Vie»

 

 

Le «Pont de l’Ascension» est devenu banal

Car bon nombre de gens vivent dans le «mental»

Pourtant l’«Elévation» vers l’au-delà divin

N’est pas imaginaire … et n’est pas anodin !

 

Lorsque l’on est conscient de ce qu’est notre terre

L’incarnation devient tout juste un «pied-à-terre»

L’action de «progresser»…de «gravir»…s’«élever»

Est dès lors intégrée … juste il faut l’accepter !

 

L’«Ascension» en ce jour? Elle est fort attendue

L’«Echelle de Jacob»? … Elle est dans la «cohue»

Qui habite nos vies mais beaucoup ne la voient

Obnubilés qu’ils sont à faire mauvais choix

 

L’horizon en Egypte était «porte céleste»

Ouvrant vers l’«Ascension» tout-à-fait manifeste

Dès lors se rejoignaient l’humain et le divin

Laissant imaginer … l’«altérité» du «Un»

 

L’«Ascension»…un retour vers notre «Créateur»

Dans l’«Infini cosmique» et son apesanteur

Chacun a sa vision … fonction de sa «croyance»

Serait-ce une «utopie»…ou une «transcendance» ?

 

Un passage en tout cas de la «mort» à la «vie»

Et du statut d’«esclave» à la «libre harmonie»

Cela donnerait-il un sens au mot «destin»

Bien mal interprété par certains plaisantins

 

Un «Mystère sacré» est dans cette…«Ascension»

Il est dur de «saisir» cette vraie «mutation»

Car il faut dépasser…les «mots»…l’évènement

Pour pouvoir accéder à l’«Accomplissement»

 

 

                                                                          Kristo

Marseille le 25 Mai 2017 «l’Ascension»

Evangile selon St Matthieu (28, 16-20)

* * * * * *

Héritage…

 

 

Jésus est sur le point de quitter notre terre

Les disciples sont là l’entourant … terre à terre

Ils ont peur d’être seuls quand il sera parti

Puisque depuis trois ans…«en mains»…Il les a pris

 

Il essaie à nouveau d’éclairer leur lanterne

Sur cet instant présent qui bien sûr les consterne

Sur l’autre «Défenseur» qui va lui succéder

«L’Esprit de Vérité» … qui va le remplacer

 

Et qui va fonctionner comme un «libérateur»

En «présence vivante» … un pur «stimulateur»

Pour habiter leurs vies … dans une permanence

De joie et de beauté … la «vraie» intelligence

 

Il ne marchera plus c’est vrai … à leurs côtés

Mais l’«Esprit» sera là en leurs cœurs…infiltré

Agissant désormais tel un «Maître intérieur»

En divine «énergie» … en «moteur» supérieur

 

Il leur faudra dès lors juste s’abandonner

A cet «Esprit» divin qui doit les «éclairer»

Et qui bien entendu ne va pas les quitter

Car il est en ce «Un» qu’on ne peut expliquer !

 

L’«Esprit» qui est en nous représente une force

Une énorme «énergie»… un «atout» qui s’efforce

De mettre à la lumière ce qui «bouffe» nos vies

Pour pouvoir maîtriser…nos pulsions…nos «envies»

 

Les rênes délaissées … on se métamorphose

Et lors plus audacieux… on devient «autre chose»

On ne bafouille plus … et la tête … sereine

Libérés dans nos vies…lors plus rien ne nous freine

 

 

                                                                          Kristo

Marseille le 21 Mai 2017

Evangile selon St Jean (14, 15-21)

* * * * *

Au cœur de l’être …

 

 

Il est au cœur de l’être et … miséricordieux

Bien indéfinissable et souvent … malicieux

Il est toute tendresse et surtout plein d’humour

Et dans l’inattendu…Il nous joue bien des tours

 

Il est dans l’incongru…dans l’incompréhensible

Toutes les «religions» tendent vers cette «cible»

Vers cette perfection … de l’Amour absolu

Cette «fraternité» … qui est tant attendue

 

Il y a deux mille ans pour délivrer «message»

Il s’était incarné … détruisant avec rage

L’ambiguïté d’alors car il n’est pas besoin

De somptueux «bâtiments» pour prier avec soin

 

En ces temps nous avons la «physique quantique»

Qui vient «réconcilier» la «science» et la «mystique»

Quel bonheur de savoir qu’un tout petit «atome»

Est «vivant» «habité» et … «relié» en «binôme» !

 

Le lieu de la «rencontre» est dans le cœur de l’Homme

L’Eglise universelle est toute simple … en somme

C’est l’ensemble de ceux qui vivent la «vraie Foi»

Impliqués pleinement … sereins … sans désarroi

 

Ces «acteurs de terrain» n’ont pas peur d’avancer

Face à des détracteurs … prêts à les massacrer

Au jour le jour ils sont «engagés»… simplement

Pour que règne la Paix… dans le «discernement»

 

C’est la «Communauté» des humains de la terre

Qui mettent en commun chacun «petite pierre»

Pour que cessent enfin ces horribles combats

Que le «malin» rusé … entretient ici-bas

 

 

                                                                          Kristo

Marseille le 14 Mai 2017

Evangile selon St Jean (14, 1-12)


* * * * * *

Ouverture …

 

 

On retrouve à nouveau un texte en «parabole»

Une porte… un berger… on est dans le symbole

Un pasteur qui rejoint les brebis et qui marche

En tête du troupeau… illustrant «la démarche»

 

On se prend à penser à certains «patriarches»

A ceux qui ont aidé pour qu’on gravisse «marches»

Abraham et … Jacob … Isaac et … Moïse

Qui mena les Hébreux à la «Terre promise»

 

C’est le «chat de l’aiguille» où passe le chameau

C’est une «porte basse» où l’on «change de peau»

Pour quitter une gangue … inique et misérable

Et poursuivre un chemin parfois bien incroyable !

 

Nous devons pour cela être dans la confiance

Car la «petite voix» est toujours en partance

C’est la «porte» du cœur…l’ouverture à l’Esprit

Le divin fil d’Ariane … incréé … de la vie

 

Dans notre société … on a tendance à suivre

Les médias et la «Com» devenus «nouveau livre»

Qui en puissants «bergers» savent «anesthésier»

Un grand nombre d’humains pour les «robotiser»

 

Très facile en effet de se tromper de «guide»

Notre ami le cerveau … adore le … «cupide»

Et l’on aime singer les «moutons de panurge»

Tout ce qu’Il n’aime pas…contre quoi Il s’insurge !

 

La porte est un «symbole»…une vraie «liberté»

On peut entrer … sortir … en «choix» délibéré

Mais le discernement pour ne pas s’égarer

Est à préconiser …  si l’on veut …  s’élever !

 

 

                                                                                   Kristo

Marseille le 7 Mai 2017

Evangile selon St Jean (10, 1-10)

* * * * * *

Aveuglement …

 

 

Les témoins d’Emmaüs bien sûr…c’est un peu nous

On cherche souvent loin ce qui se trouve en nous

On papote … on commente … à travers des écrits

Ce qui est évident mais qu’on n’a pas compris

 

De la «boue sur les yeux» depuis hélas longtemps

Les oreilles bouchées … on ne comprend ce «Temps»

De plus en plus instruits … on régresse pourtant

Dans le discernement … c’est triste et alarmant !

 

Rien n’a vraiment changé et c’est bien agaçant

On se fait condamner de n’être «bien pensant»

Car tous ces «Reconnus» … ils ont la «Vérité»

Mais ce jour par bonheur on n’est plus crucifié !

 

Grâce à ces compagnons Jésus va s’adresser

Au «grand public» d’alors qu’il va interroger

Ils vont aller ensemble au village voisin

Mais trop préoccupés ils ne comprennent rien

 

Nous sommes leurs sosies car bien trop nous fuyons

Droit devant nous «errants» … en perte d’illusions

Ne résolvant que peu tout ce qui nous tourmente

Obsédés… malheureux… toujours dans une attente

 

Ils avaient discutés sur le «scoop» du moment

Mais n’avaient «décrypté» ce qui était «présent»

Par «providence» ils ont … dit à cet «étranger»

«Reste ici avec nous» et «viens te reposer»

 

Ce qui les a sauvés de leur «aveuglement»

Qu’on ne peut condamner car il est au présent

Rêvons à notre tour de déchirer … le «voile»

Qui nous cache souvent la lumineuse «Etoile»

 

 

                                                                                   Kristo

Marseille le 30 Avril 2017

Evangile selon St Luc (24, 13-35)

* * * * * *

Ce brave Thomas …

 

«Didyme» on l’appelait ce grand frère «jumeau»

On comprend sa démarche … il est porte-drapeau

De tous ceux qui ne peuvent croire…sans «toucher»

Dans un pur cartésien … qui aiment vérifier

 

La foi est une «grâce»… Il semble qu’Il décide

De l’instant où il veut qu’on devienne «lucide»

En un «déclic» soudain qu’on ne peut contrôler

L’«intime conviction» qu’on ne peut expliquer

 

Au sein de la «rencontre» il n’y a place au doute

C’est une phase ultime impromptue sur la route

Ce n’est pas évident … sinon ça se saurait

Une expérience unique…un vrai rêve…un souhait

 

Il est là parmi nous mais sous une autre «forme»

Car les signes sont là au présent et…«hors norme»

Discrets ou évidents… dans les moments critiques

Rarement permanents … plutôt épisodiques

 

Cette petite voix … qui vient de l’intérieur

Est souvent appelée une «intuition» du cœur

Elle est là pour tuer l’«égo» … calculateur

Qui tente de «noyer le poisson»… persifleur

 

«Mon Seigneur et mon Dieu» disait ce cher Thomas

Mais deux mille ans après nous n’en sommes plus là

L’«Eglise universelle»…elle est...dans l’invisible

Et dans le «ressenti» … de l’incompréhensible

 

Ouverte sur le monde en vraie «Fraternité»

Elle transcende en fait cette «Communauté»

Des humains repliés en de frileux ghettos

En «Sagesse»«Beaut黫Force» et sans quiproquos

 

 

                                                                                   Kristo

Marseille le 23 Avril 2017

Evangile selon St Jean (20, 19-31)

* * * * * *

Stupeur !!!

 

 

La fidèle «compagne» arrive sur les lieux

Avec un cœur bien lourd pour vérifier au mieux

Que tout s’avère en ordre et qu’il repose en paix

Son tendre et cher Amour qui était si parfait

 

Il fait sombre au tombeau et la pierre n’est plus

Où donc est-il passé ?   Disparu son Jésus ?

Douleur … stupeur peut-être … en l’immédiateté

Et pourtant elle «sait» … en son cœur d’«initiée»

 

La «Foi» c’est transgresser les lois de la physique

Dans l’autre dimension … l’envers du scientifique

C’est croire en l’impossible au-dedans de soi-même

Dans une «vie» qui naît sur un simple «je t’aime»

 

Rappelons-nous l’état de «grâce» du larron

Qui en un dernier «flash»… en ultime «plongeon»

Va se «brancher» d’un coup sur l’au-delà divin

Et passer de la mort … à la vie … quelle fin !

 

Une «résurrection» c’est découvrir en soi

L’«initié» intérieur qui n’a besoin de loi

C’est sortir d’un «coma» qu’on n’avait vu venir

D’un «endormissement» qui faisait tant souffrir

 

C’est «transcender» la vie dans un bonheur serein

Se dépouillant des «peaux d’oignons» et des «pépins»

C’est «surfer» sur la vague en un vrai «lâcher prise»

Vivant l’instant présent … au gré de la «surprise»

 

Une «résurrection» … chaque jour il faudrait

Pour que l’être incarné que l’on est soit plus vrai

Alors joyeux… serein… dans la pleine «harmonie»

Nous serions si heureux sur le «chemin de vie»

 

                                                                                   Kristo

Marseille le 16 Avril 2017 «Pâques»

Evangile selon St Jean (20, 1-9)


* * * * * *

Quiproquo !

 

 

On a un quiproquo dans l’entrée triomphale

En la Jérusalem pour la «Fête pascale»

Et tout ce qui va suivre au cours de la «Passion»

Qu’Il devait assumer pour remplir sa «Mission»

 

Au matin des rameaux la foule est enthousiaste

Elle acclame le «Roi-Messie» avec le faste

Convenant à son rang pour une investiture

Qu’elle va dénoncer après comme imposture

 

C’est en libérateur pour chasser l’occupant

Qu’elle l’imaginait … en «Roi» fort et puissant

Et non comme un «Messie»…parachuté sur terre

Dans ce pays meurtri … écrasé par la guerre

 

Pourtant Jésus avait exprimé clairement

Le but de sa venue … le pourquoi du comment

Mais il n’est pire sourd que celui qui ne veut

Entendre le discours qui n’est pas dans ses vœux

 

La foule avait «stagné» dans le malentendu

Car bien plus confortable était son point de vue !

Le «non discernement» est fréquent chez l’humain

Qui a la peur au ventre et qui manque de «pain»

 

A-t-on vraiment changé en cette époque actuelle

Bien peu osent «penser» et préfèrent … «tutelle»

Ne voyant la «Lumière» alors qu’elle est présente

Se laissant «fourvoyer» par ce qu’on lui invente !

 

Certains jours près de Lui… si loin le lendemain

C’est même scénario … et sûr même refrain

Pas toujours consistants … légers et versatiles

L’autruche on fait pour fuir des pensées trop subtiles

 

                                                                                   Kristo

Marseille le 9 Avril 2017 «Les rameaux»

Evangile selon St Matthieu (21,1-11)

* * * * * *

Retour à la vie …

 

 

En ces temps on se trouve encore … «ligotés»

Ainsi que ce Lazare au tombeau … «attachés»

Dans une symbolique … au sein des «Sociétés»

Où l’on est plus souvent «morts-vivants» qu’«éclairés»

 

Il est dur d’accepter dans la «normalité»

Le départ sans retour d’une personne aimée

Est-ce par égoïsme ? Est-ce par vanité ?

Sauf bien sûr si on croit à une «destinée»

 

On doit mourir un jour et c’est bien naturel

Puisque l’humain sur terre est dans le temporel

On admet donc dès lors qu’on peut se révolter

Afficher sa douleur … être triste et pleurer

 

Comme on dit qu’Il le fit en son humanité

Lorsque devant le corps ils l’avaient amené

Et pourtant Il savait … en son cœur et son âme

Que l’apparente mort était dans le «programme»

 

Ce «retour à la vie» que Lazare a connu

Aurait dû leur ouvrir les yeux sur l’«Inconnu»

Un temps de «mort» souvent s’avère nécessaire

Et très «providentiel» pour quitter l’ordinaire

 

Car tous on porte en nous un Lazare en attente

D’une vie où la peur ne serait plus présente

Où il n’y aurait plus de «conflits»…d’«obsessions»

De tristes faux semblants pour être en nos «missions»

 

Il arrive qu’on soit coupé d’autrui parfois

Comme le fut Lazare au tombeau … autrefois

Libérons la «momie» pour être d’«authentiques»

Témoins «passeurs de vie»  en étant véridiques

 

Kristo

Marseille le 2 Avril 2017

Evangile selon St Jean (11,1-45)

* * * * * *

Question piège …

 

 

Il y a deux mille ans Jésus était venu

Tout au milieu des siens qui ne l’avaient reçu

Et deux mille ans plus tard on ne comprend pas plus

Tous les signes actuels …  en «lettrés» farfelus

 

Car on médit toujours contre celui qui «zappe»

Le «repos du sabbat» le jugeant s’il échappe

Malgré sa «sainteté» au culte «obligatoire»

Le culpabilisant … en remarque bien noire

 

Les «guéguerres» de fait continuent en ce temps

Entre présumés «purs» et ceux à «contretemps»

Qui osent rejeter la «prescription formelle»

Pour suivre «Libre-arbitre» et «se faire la belle»

 

Et à nouveau Jésus remet tout en question

Les «principes» acquis par des générations

Qui sont dans l’observance aveugle d’une Loi

Qui les rend tous ce jour et «furieux» et «pantois»

 

Nous aussi on pourrait réviser nos façons

D’interpréter les faits pour en tirer leçons

Réajuster nos «vues»… revoir certains «projets»

Pour avancer confiant en restant aux aguets !

 

Certains expliquent tout par la théologie

Mais ce texte est très clair il est l’apologie

De celui qui «écoute» et fait selon son cœur

Hors des sentiers battus en petit «baroudeur»

 

Le «désir de rencontre» est un moment de choix

Qui ne doit nous quitter en cette année je crois

Pharisiens et «badauds» sont toujours au présent

Et leur «obstination» fait penser au «serpent»

 

 

                                                                                     Kristo

Marseille le 26 Mars 2017

Evangile selon St Jean (9, 1-41)

* * * * * *

Le puits de Jacob …

 

 

Jésus est fatigué … Il vient de parcourir

Une très longue route et voudrait s’assoupir

Ses compagnons partis pour chercher nourriture

Il est assis au bord d’un puits dans l’«Aventure»

 

Que de malentendus toujours déconcertants

Pour ceux qui ont été témoins de ces instants

Il va toujours plus loin … Une Samaritaine !

Une femme «hérétique» à la vie incertaine !

 

Il ose lui parler … lui demander à boire

Lui qu’on dit «le Sauveur» annoncé par l’Histoire !

Il va donc à nouveau … bousculer … protocole

La «Loi» et les «veaux d’or» dont l’être humain raffole

 

Cette femme est c’est sûr … en quête d’autre chose

Il a compris cela … qu’elle a vraiment  sa «dose»

De souffrance en un corps qui se veut limité

Par blessures de vie … et un cœur exténué

 

L’«eau vive» ce n’est pas certes l’eau de ce puits

C’est l’Amour et l’Esprit qui soufflent sur nos «nuits»

Le «divin» que l’on doit chaque jour «déguster»

A petites gorgées … pour ne pas s’assécher

 

Elle va continuer    «Et où adorer Dieu ?»

Sur un mont? Dans un Temple? Y aurait-il un lieu?

La réponse est très claire … «Il n’est pas enfermé»

En des endroits construits … «Il est en liberté»

 

Il n’y a «lieux sacrés» pour lesquels on se bat

Pas plus de «Terre sainte» où tout y est combat

Il se trouve partout … où se trouve l’«Esprit»

Et donc au cœur de nous… «Source» de la vraie vie

 

 

Kristo

Marseille le 19 Mars 2017

Evangile selon St Jean (4, 5-42)

* ** * * *

Waouh …

 

 

La transfiguration … c’est la beauté suprême

Qu’on aimerait avoir en ce temps de carême

C’est l’Amour incarné de ce qui est… «Lumière»

Magnifique et total … en la vision «plénière»

 

Qu’ont vu réellement disciples de Jésus

Personne ne saura car tous ils se sont tus

C’est leur secret à eux cette «transformation»

Qu’ils ont dû partager en superbe émotion

 

Bien normal et tentant de vouloir prolonger

Moments exceptionnels et de s’y enfermer

Mais le message est là … On ne doit s’attacher

Au magique «confort» si on ne veut «stagner»

 

La transfiguration … c’est la métamorphose

Un changement complet de l’être humain qui «ose»

Et qui lors «irradie» tout comme un ver luisant

Au sein de la «Ténèbre» où tout est «oppressant»

 

Le travail est ardu sur l’humble pierre «brute»

Et les cœurs et les corps en permanente lutte

Se doivent de gravir cette divine «échelle»

De Jacob qui permet … la «mutation» réelle

 

Pour cela nous devons dominer nos «frayeurs»

Pour monter chaque marche en confiance et sans peur

Bravant cet «inconnu» qui est … «inexplicable»

Et que la «science» jette en un  «non vérifiable»

 

La rencontre authentique est vraiment nécessaire

Pour qu’en une «alchimie» «il» puisse alors «parfaire»

L’humain le plus basique et le plus «abimé»

Par cette «Société»    de matérialité

 

 

                                                                                     Kristo

Marseille le 12 Mars 2017

Evangile selon St Matthieu (17, 1-9)



* * * * * *


Dures Tentations …

 

 

Jésus est baptisé … il part et se retire

Pendant quarante jours au désert selon dire

Pour jeûner … méditer … sans se laisser séduire

Par le «Prince du monde» enjôleur qu’il faut fuir

 

Le prophète a souvent besoin de s’exiler

Loin du chaos humain pour bien se «recentrer»

Sur son «être intérieur» … cet Esprit qui le porte

En communiant avec cette «Energie» si forte

 

Le «désert» est présent dans notre société

Il sait «charmer» nos sens pour qu’on soit éloigné

D’un «essentiel» de vie et qu’on «zappe» missions

Très dur de résister aux chères tentations

 

Du pouvoir … du confort et de l’appât du gain

Que nous font miroiter certains médias malsains

Qui prêchent finement pour que nous consommions

Tenus par l’audimat et diverses pressions !

 

Si l’on veut appliquer le message du jour

Il faut faire des «choix» … refusant tour à tour

De croire dans la «pub» et de gens sans vergogne

Qui veulent seulement s’en mettre plein la «pogne» !

 

La vie … c’est un combat… entre le bien… le mal

Alternant rire et pleur … une quête du «Graal»

Entre souffrance et joie … entre ombre et lumière

Très dur de s’échapper de cette souricière !

 

Il faut pourtant tenter de vivre en «témoignage»

Dans la cacophonie de ce temps bien peu sage

C’est le «côté humain» qu’il nous faut «contrôler»

Pour que l’Esprit domine et nous fasse avancer

 

 

                                                                                     Kristo

Marseille le 5 Mars 2017

Evangile selon St Matthieu (4, 1-11)



Retour au sommaire