Astuces trompeuses…


L’humain est paniqué quand il est solitaire

Et pour ne pas y être il est prêt à tout faire

Acheter de l’amour … du cœur … de l’amitié

Tellement il a peur … de ne pas être aimé !


C’est quoi l’honnêteté ? un concept difficile

Dans cette parabole incroyable et subtile

On a là un «gérant» acculé qui doit vite

Agir … se débrouiller en gestion inédite


Ce qu’il a sous la main … une immense richesse

Que son «maître» a acquis dans l’indélicatesse

A des «taux usuriers» … en «Argent malhonnête»

Tout va lors basculer d’un seul coup dans sa tête


Il va trouver un plan en digne «fils du monde»

Trafiquant les reçus de «dette» à la seconde

Astucieux et malin … il va habilement

S’en sortir en flattant … son maître … finement


Il nous faut déplorer l’inefficacité

Des «Fils de la lumière» hélas trop divisés

Qui s’entredévorant ne font pas avancer

Cette «fraternité» que l’on doit «instaurer»


Avec l’«Argent trompeur» on peut tout «posséder»

Mais le bien «Véritable» … lui ne peut s’acheter

La «physique beauté» … la «fausse intelligence»

Ne servent plus à rien … en fin de l’existence


On ne peut pas servir deux «maîtres» à la fois

«Mammon» et le «Divin» et c’est dur quelquefois

Heureusement qu’on a cette «petite voix»

Sur ce «terrain miné» pour faire les bons choix !


Kristo

Marseille le 18 Septembre 2016

Evangile selon St Luc (16, 1-13)

* * * * * *

Génial !

Trois paraboles sur une «empathie» divine

Qui s’attache à chacun … qui fait qu’on hallucine

Sur ce côté Amour … tantinet malicieux

Où chaque humain est là en être fort «précieux»


Que l’on soit «publicain» ou «pécheur» … peu importe

Aucun n’est oublié … grande ouverte est la «porte»

«Non croyant» «franc-tireur» cela n’a d’importance

Car on est tous aimé … dans une «même chance»


La retrouvaille avec la «brebis égarée»

C’est la compréhension d’une «foi éclairée»

C’est une acceptation qui rend force et courage

A l’humain effrayé au milieu de l’«orage»


Trois paraboles sur … «l’importance de l’être»

Sur l’Amour absolu … un peu «sans queue ni tête»

Sur ce cher «Créateur» qui toujours nous honore

Sans juger nos «impairs» … sans établir de score


C’est bien au fond du puits on tend à implorer

Pour tenter de trouver la vie qui fait rêver

La vraie … la véritable … emplie de joie … de fête

Celle qu’on poursuivait dans une intime quête


L’image de la «mort» n’est qu’un «éloignement»

D’avec la source vive en un «balbutiement»

Il faut se pardonner … pour pardonner à l’autre

Et devenir ce «blé» rustique qu’est l’«épeautre»


Trois paraboles sur une «empathie» énorme

Très dure à concevoir pour l’humain dans la norme

Alors à chaque fois qu’un «paumé» reprend vie

Il faut fêter cela … s’éclater à l’envie



Kristo

Marseille le 11 Septembre 2016

Evangile selon St Luc (15, 1-32)

* * * * * *

Avec Passion …


Peut-on choisir sa vie ? Est-on maître de tout ?

La qualité de vie … elle a bien sûr … un «coût»

C’est la guerre intérieure en l’humain qui s’engage

Au-delà de ses peurs … au-delà du courage

Pour choisir en confiance et bousculer tabous

La «conscience» doit être au cœur des «casse-cous»

Car ils doivent lutter pour franchir les «remparts»

Qui se dressent devant tous les nouveaux départs

Leur «liberté» devra être entière et … totale

Pour suivre le chemin en éthique morale

Ils devront ressentir s’ils vont être assez forts

Pour arriver au bout en «surmontant» des «morts»

Solide est la vraie foi car elle est «passionnée»

Elle est prédominante … idéale … «enflammée»

Un tel «engagement» ne peut être «pesé»

Lucide et réfléchi … vraiment «élaboré»

Sa «fondation» elle est en fait au cœur de l’être

La foi «instantanée» ne demande qu’à «naître»

Les amarres larguées grâce au «détachement»

Tout se met à sa place … «Amour» et «Sentiment»

C’est la petite «voix» qui aime à nous guider

Qui nous donne à savoir si l’on peut s’engager

Si c’est vraiment sérieux de tenter d’affronter

Si ce que l’on construit on pourra l’achever

Dans ce texte on renvoie surtout au «mécréant»

Celui qui reste «ancré» … celui qui fait semblant

C’est un vrai «Absolu» que là on nous demande

Car sinon quelque part c’est vrai que l’on «truande» !!!


Kristo

Marseille le 4 Septembre 2016

Evangile selon St Luc (14, 25-33)

* * * * * *

Très chère Humilité !


Dans l’étymologie le mot «humain» est proche

Du mot «humilité» en une fine approche

Ils ont même racine «humus» qui est la terre

On revient au «terreau» … à «terra» la poussière


On parle bien souvent d’humilité … c’est quoi ?

Renoncer à l’orgueil pour être vraiment soi ?

Se laisser dominer … à terre … pantelant ?

Ou se laisser «guider» pour s’élever céans ?


On prétend quelquefois que c’est la modestie

Qui tue la vanité avec diplomatie

Pour nous prouver ainsi qu’on ne maîtrise tout

Malgré ce «libre-arbitre» astucieux mais filou !


L’humilité du cœur elle est dans une écoute

En «service» gratuit … en «confiance» sans doute

Apprenant de cet «Autre» en échange parfait

Quant au profond du puits … moitié-mort … on était


L’humain au premier rang très fier de sa personne

Aime à se faire voir car là … il impressionne

Il s’acharne dès lors à «marquer son terrain»

Pour «briller» car en fait il faut «garder la main» !


L’humilité pour sûr de cela n’a que faire

Inviter des «parents» n’a rien de téméraire

Car ces proches amis rendront la politesse

Mais accueillir «petits» est «vraie délicatesse»


L’humilité n’est pas l’abaissement de soi

Juste une «intelligence» au regard d’une «foi»

C’est la vertu prônée des «Pères du désert»

Qui permet d’approcher le merveilleux «Expert»


Kristo

Marseille le 28 Août 2016

Evangile selon St Luc (14, 1a 7-14)

* * * * *

Message universel…



La tentation est forte encore de nos jours

De «prendre la tangente» en des points du parcours

Le doux charme enjôleur de la flûte séduit

La «porte étroite» seule est un vrai «sauf-conduit»


Le message du jour est «universaliste»

Soit on est «authentique» ou rayé de la liste !

On a tous une chance … qu’on soit Juif ou Chrétien

Tout comme un Musulman … un Bouddhiste … un Païen


Mais le plus proche en fait n’est pas toujours celui

Qui se croit «nominé» et «reconnu» par Lui

Installé … à l’abri … dans une «Institution»

S’il n’est pas «fraternel» … c’est de l’«ostentation»


Au tout premier degré … le texte est violent

Mais si l’on creuse un peu on y voit clairement

Qu’il apporte l’espoir d’un aboutissement

L’égalité pour tous dans l’accomplissement


Le bien contre le mal est un fait permanent

Et l’humain y a droit automatiquement

Combien vont ressortir vainqueurs de ce combat ?

Ce n’est pas la question … le problème n’est là


La porte est bien étroite et voilée de mystère

On doit s’en souvenir dans notre «ministère»

Et faire les bons choix sans aucun privilège

Est bien plus important que jouer le «stratège»


La seule et bonne clé … «Décrypter sa mission»

Pour pouvoir la remplir en vivant sa «passion»

Attention les «derniers» pourraient battre au poteau

Les «premiers» englués dans un piètre troupeau

Kristo

Marseille le 21 Août 2016

Evangile selon St Luc (13, 22-30)


* * * * * *

Anagramme …



Marie s’est «endormie» ... son secret elle emporte

Par delà son vécu celle qui fut si forte

Celle que l’on ne peut oublier dans l’histoire

Celle qui humblement ne chercha pas la gloire


Dans le catholicisme on parle d’«Assomption»

Dans l’église orientale on dit la «Dormition»

C’est un «envol» cosmique où paraît-il les anges

Sont venus s’incliner devant elle en louanges


Elle était «don de soi» … toute fidélité

A cet «engagement» qu’elle avait accepté

Chacun ressent bien sûr Marie différemment

Mais ce vrai «Top Niveau» ne laisse indifférent


Elle avait dit un «oui» en confiance totale

Dans un consentement pour le moins peu banal

«Abritant» en son corps l’enfant qu’elle a chéri

Dorloté et aimé pour lui donner la vie


Elle avait «incarné» ce qu’on nomme le «verbe»

En étant «réceptacle» … en «amante» superbe

Nous devrions comme elle en douceur et tendresse

«Accueillir» en nos corps dans la délicatesse


Cette femme accomplie … elle montre un chemin

Dans une «connaissance» à elle … du divin

Accepter sans raison tient du «miraculeux»

Où tout peut arriver … où tout est fabuleux


On part du verbe «Aimer» pour en faire «Marie»

Anagramme d’un mot qui engendre la vie

Car sans ce verbe «Aimer» le monde est «bateau ivre»

Car sans ce mot «Marie» notre cœur ne peut vivre



Kristo

Marseille le 15 Août 2016

Evangile selon St Luc (1, 39-56)

******

Baptême de feu …



Il n’était pas venu pour apporter la Paix

Mais remettre en question la façon dont vivaient

Les peuples de son temps … Scribes et Pharisiens

Qui pensaient détenir «Savoir» face aux Païens


D’un «Feu» vraiment cosmique … on en rêve bien sûr

Pour changer ce «vieux monde» et retrouver l’azur

Fuyant ce matériel étriqué et désuet

Pour devenir «actif» alors qu’on est «muet»


L’«explosion» de ce jour voit là se quereller

Ceux qui sont dans la «Lettre» espérant y rester

Et ceux qui dans l’«Esprit» ont envie d’avancer

Vers ce grand «changement» qu’il faut «réaliser»


La mise à mal du «Temps des subordinations»

Exacerbe «conflits» en «manifestations»

Entre «conservateurs» et «traditionnalistes»

Face aux «rénovateurs allumés» … «progressistes»


La vie terrestre c’est … une épreuve … un combat

Pour remplir sa «mission» au sein de ce «magma»

En l’instant nous nageons en plein «Etat d’urgence»

«Plongés» dans un chaos … pétri de violence


Le «baptême du feu» est «passage» obligé

C’est mourir pour «renaître» en toute vérité

Kristo

Marseille le 15 Août 2016

* * * * * *

Eveil souhaité …

Regarder loin devant est le propre de l’Homme

Et faire des projets pour bien «croquer la pomme»

L’immédiat … le présent … il «goûte» rarement

La patience n’est pas son fort … apparemment !


Un «veilleur éclairé» … l’humain se devrait d’être

Mais pas dans l’«immobile» et pas dans le «peut-être»

Et le «tohu-bohu» qu’il aime tant et tant

Parce qu’il a trop peur du «gouffre» et du néant


Urgent de s’activer pour le «monde nouveau»

En «serviteurs zélés» … tenant droit le flambeau

Pour propager ce feu de la «Fraternité»

Qu’évoquent bien souvent les «Maîtres» éclairés


Les lampes allumées … c’est l’«Esprit en éveil»

Qui nous maintient «debout» sans nul autre pareil

Car on a trop tendance à s’«assoupir» céans

Ne pouvant faire face au quotidien pesant


C’est un «basculement» qui est en devenir

Mais c’est si compliqué qu’on a envie de fuir

Dans le n’importe quoi … folâtrant … s’enivrant

L’attente vigilante on le sait … pas marrant !


On ne peut plus jouer en «humaine combine»

Car il est bien «présent» … de façon clandestine

Et tous ceux qui connaissent leurs «missions» sur terre

Se doivent de «veiller» car le temps se resserre !


Ayant reçu beaucoup … On doit donner beaucoup

Car dans l’instant présent aujourd’hui … tout se joue

C’est tout-à-fait possible en «tenue de service»

Car on est dans la Paix et la joie du «complice»


Kristo

Marseille le 7 Août 2016

Evangile selon St Luc (12, 32-48)

* * * * * *

Retour au sommaire