Emerveillement …

 

 

On parle sur ce mont de «transfiguration»

Nos trois «terriens» ont peur … c’est la stupéfaction

Mais ils sont dans la joie d’approcher un instant

Le divin incarné dans son représentant

 

Il y a un «avant» … il y a un «après»

Pour ceux qui sont présents et qui sont là auprès

De gens comme Moïse et du Prophète Elie

Ils sont dans la magie de la Loi accomplie

 

Il est bien évident qu’ils soient alors tentés

De rester tout là-haut … loin des «pestiférés»

Loin de ce quotidien aux clameurs tumultueuses

Loin des conflits de vies tantinet malheureuses

 

La transfiguration est communion réelle

Entre le «corps divin» … l’enveloppe charnelle

Dans l’harmonisation de notre être céleste

Une «métamorphose» inouïe et manifeste

 

On aimerait aussi être près du sommet

Dans sa proximité en un confort douillet

Mais notre vie elle est … ici … en ce bas monde

Haut lieu de tentations … de vies bien moribondes

 

La transfiguration sur le mont interroge

C’est l’énergie de vie dont on fait tant l’éloge

La réalisation du «Plan» divin prévu

Par le «Maître» initié … le grand «frère» Jésus

 

A nous «transfigurer» nous sommes appelés

C’est l’illumination des êtres «transcendés»

Qui rayonnent de joie … d’Amour et de bonheur

Car ils ont accompli leur mission dans le cœur

 

                                                                               Kristo

Marseille le 1 Mars 2015

Evangile selon Saint Marc  (9, 2-10)

* * * * * *

Au désert …

Son baptême a eu lieu … Jésus part au désert
L’Esprit est avec lui naviguant de concert
Pendant quarante jours il va être tenté
Mais il ne «flanche» pas car il est «habité»

On évoque «Satan» c’est juste un «adversaire»
Campé sur le chemin dans un «jeu» volontaire
Pour sûr nous empêcher d’accomplir la mission
Qui nous est attribuée dans une «cogestion»

Avec un pied en haut et un pied bien ancré
Dans le magma humain où l’on s’est incarné
Pour qu’on ne puisse pas répondre à «Son» attente
Dans une forte envie de «prendre la tangente»

Le désert est un lieu béni par excellence
Pour trouver l’«Essentiel» dans la paix … le silence
Et lors «Le» rencontrer dans un virtuel charmeur
Où l’on aime baigner dans un doux «cœur à cœur»

Le Carême commence … il correspond à quoi ?
A une «conversion» pour dépasser la Loi ?
A un changement vrai d’optique et de manière
Qui fait qu’on se relie de façon plus entière ?

C’est l’instant des questions … des retours en arrière
Faut-il donc y rester dans cette pétaudière ?
Pourquoi court-on ainsi ? Que cherche-t-on enfin ?
Pourra-t-on le trouver au hasard d’un chemin ?

Ce sont quarante jours où l’on est invité
A se perdre au «désert» … pour être «purifié»
Dans un «laisser aller» qui nous est suggéré
Pour quitter le «tombeau» …rajeuni … libéré

Kristo

Marseille le 22 Février 2015

Evangile selon Saint Marc (1, 12-15)

 

* * * * * *

Normes …

 

 

«Surtout ne touche pas » car tu vas te salir

Oui dès le plus jeune âge il faut se prémunir

Contre la «saleté» définie chaque fois

Par des règles d'humains qui leur servent de lois

 

Le «lépreux» dans le texte est vraiment symbolique

C'est l'humain répugnant … contagieux … «diabolique»

Qu'il ne faut approcher car pour «morfler» autant

C'est qu'il a dû pécher tant il est repoussant

 

De nos jours c’est pareil l'interdit est transmis

Il faut se préserver de ce qui n'est compris

On a peur du «sida» on a peur de celui

Qui pourrait nous donner un mal non défini

 

On a peur de ce qui ne rentre dans la «norme»

Des «bien pensants» actuels et qui n'est donc conforme

A la définition de l'«hygiène»  et du «sain»

Que l'on a dans «salus» … la «santé» en latin

 

Cet «exclu» n'a pas peur de s'approcher de Lui

Il sera son «témoin» … il sera son «ami»

Il va braver la «loi» qui l'oblige à rester

A l'écart des «admis»  et qu'il doit respecter

 

Jésus est surtout là pour tous ces «naufragés»

De la vie … de l'Amour … pour tous ces «piétinés»

Pour tous ces «différents» que l’on rejette car

Ils ne sont comme nous … qui sont mis à l’écart !

 

Le «lépreux» nous renvoie à nous-mêmes certain

Aurons-nous cette audace en essayant demain

D'aller à leur rencontre en se faisant «complice»

Combattant comme lui pour tuer l’injustice

 

                                                                           Kristo

Marseille le 15 février 2015

Evangile selon Saint Marc  (1, 40-45)

* * * * * *

Guérisons … 

Quittant Capharnaüm Jésus reprend sa route
Et entre chez Simon qui vraiment ne se doute
Qu’Il va faire lever la malade du lit
En lui prenant la main … par grâce de l’Esprit

Pourquoi la maladie et pourquoi la souffrance ?
Pourquoi la mort ? La vie ?  Ce chemin de l’errance ?
Pourquoi tant de malheur ?  Ce sont vieilles questions
Qui restent à ce jour en interrogations
 

Nous sommes là au cœur d’un débat au plus haut
Et que l’on croit ou pas rien en fait ne prévaut
Toutes les religions ont pourtant essayé
De chercher la réponse … aucune n’a trouvé

 Y aurait-il un lien entre cause et effet ?
La mort d’un innocent est un fait bien concret
Qui n’a d’explication humaine rationnelle
Et en colère alors l’humain … il s’interpelle
 

Devant la ville entière attendant à sa porte
Jésus ne put guérir toute cette cohorte
Qui était là massée pour une délivrance
De ces esprits mauvais que l’on porte en souffrance
 

Aussi le lendemain il alla pour prier
En un endroit désert … fait pour se ressourcer
L’Apôtre n’a de port … il chemine sans cesse
Guidé par le divin … soutenu en tendresse

 On peut imaginer sa prière du jour
«Délivre-les du mal» pour qu’advienne l’Amour
C’est maintenant à nous d’élaborer ce monde
De justice et de paix … dans une joie profonde
 

                                                                           Kristo

Marseille le 8 Février 2015
Evangile selon Saint Marc  (1, 29-39)


 

 

* * * * * *

La vraie «Autorité» …

 

 

Jésus vient d’appeler Simon-Pierre et André

Jacques … Jean … sur les bords … du lac de Galilée

C’est à Capharnaüm qu’ils se rendent prier

Dans une synagogue où Il doit «enseigner»

 

Point n’est besoin de cours quand on est dans le cœur

Pour celui qui a foi … qui vit avec ferveur

L’enseignement il sert si l’on n’est habité

Si l’on n’est dans l’Esprit … si l’on n’est pas «relié»

 

Car ainsi que Jésus on peut faire «miracle»

A partir du moment où l’on est «réceptacle»

Où l’on est investi par cette «autorité»

Dans une «élévation» qui se veut «vérité»

 

La «parole du cœur» réveillera toujours

Celui qui s’endormait pendant un long discours

La plupart des «lettrés» chloroforment souvent

Coupant «cheveux en quatre» en un mal récurrent

 

Dans l’aujourd’hui aussi la parole est au «Maître»

Reconnu … applaudi … mais quelquefois bien «traître»

Et dont l’«égo» enflé n’écoute rien à rien

Au charisme important … super dialecticien

 

On peut aussi agir avec «autorité»

Lorsqu’on est un «canal» qui fait «sa volonté»

Il choisit qui Il veut … Il défie le pouvoir

De tous ceux qui se croient «investis» au «perchoir»

 

Devant l’«autorité» l’esprit mauvais ne peut

Qu’évacuer le «terrain» et cela est heureux

Mais hélas trop souvent fausse est l’«autorité»

Bien éloignée de Lui et bien désengagée

 

 

                                                                           Kristo

Marseille le 1er Février 2015

Evangile selon Saint Marc  (1, 21-28)

 

* * * * * *

 Retournement

«Les temps sont accomplis»…le «changement» est proche
Le «bipède» survit et bien souvent s’accroche
A la «Bonne nouvelle» annoncée par Jésus
Espérant sans compter ce qui était prévu

Dans ce qu’Il annonçait il y a deux mille ans
Alors la «mutation» ? Est-ce qu’on est dedans ?
Le «tout proche» pour Lui n’est certes pas le même
Que pour notre «terrien» qui ne connaît l’«extrême»

«Il faut se convertir» … Cela veut dire quoi ?
Tout quitter d’un seul coup … la famille et l’emploi ?
Pour vivre différent… en réel changement
Chamboulant tout d’un coup le quotidien présent ?

Il faut juste passer du gain et de l’avoir
A une autre logique inhérente à l’espoir
C’est «penser autrement» se reliant au monde
A l’au-delà divin dans une foi profonde

Qui est non réfléchie mais sûre instantanée
Avec un «cœur» qui croit à la grâce donnée
Pas de mental bien sûr dans cette mutation
Les «quatre» avaient suivi sans aucune question

L’«appel» est immédiat…très fort… sans concession
Il est irrésistible … en totale «attraction»
Seuls ceux qui l’ont vécu peuvent en témoigner
Bien des jaloux autour sont là à «pérorer»

C’est une «intimité» qui vous tombe dessus
Vraiment «inexplicable» et sûr «inattendue»
Nul n’en connaît le jour…ni l’heure…et c’est tant mieux
La «conversion»… un lien…extra et … mystérieux

Kristo

Marseille le 25 Janvier 2015
Evangile selon Saint Marc (1, 14-20)

* * * * * *

Signes…

 Ils sont intéressants tous ces «indicateurs»
Qui provoquent «déclics» en vrais «commutateurs»
André en fait partie … ce tout premier disciple
Dont on a peu parlé durant tout le périple 

Un contexte social pas vraiment très glorieux
L’occupation romaine … un triste religieux
Il va suivre Jésus et réagir enfin
Plutôt que de pleurer sur le bord du chemin 

«Kepha» c’est une «pierre» … un fondement de base
A la fraternité qu’Il voudrait tant en phase
Symbolique est ce mot … car tout humain est «pierre»
De cette humanité … chacun à sa manière 

Sans désir on ne peut avancer et l’on stagne
Et l’on ne peut dès lors la gravir la montagne
Mais si l’on cherche bien il y a des «poteaux»
Placés sur notre route à l’endroit où il faut

C’est quelquefois un mot … un regard ou un signe
Ou même un numéro … un petit œil qui cligne
Une phrase insolite … un geste inopiné
Et en une seconde on se trouve «éclairé» 

Il fut presqu’anonyme au cours des trois années
Où il suivit le Maître au cours de ses journées
Pourtant il sut gérer en très fin «médiateur»
Dures situations dans l’intuition du cœur 

Et nous que cherchons-nous durant notre parcours
A protéger nos vies ? S’abritant dans nos «tours» ?
Sans «désirs» … sans «passions» … ainsi que des cloportes
Ce n’est pas la vraie vie … il faut «franchir» les portes 

                                                                          Kristo

Marseille le 18 Janvier 2015
Evangile selon Saint Jean  (1, 35-42)

* ** * * *

Plongeon

 

 

Le baptême est souvent pleurs … attendrissements

Familles et amis s’y retrouvent … contents

Ces instants d’émotion débordent de tendresse

En une communion … où tout est allégresse

 

On est dans un «début» … «Plongeon» dans l’inconnu

Un baptême dans l’eau … vécu à «corps» perdu

La tradition le veut en purification

Avec une «colombe» … authentification

 

L’Esprit qu’on porte en nous est dès lors «activé»

Pour donner de beaux «fruits» en «solidarité»

On est l’enfant «unique» et «bien aimé» de Lui

Qu’Il aide à «rebondir» si l’on est dans l’ennui

 

Jésus par son baptême est dans l’«humanité»

Donc tout proche de nous en «grand frère» éclairé

Les Cieux s’étaient ouverts … en «communication»

Puissions-nous comme lui «se brancher» dans l’action !

 

Car dans l’appartenance à la «grande famille»

Humaine et moribonde et qui sûr s’éparpille

En construisant des «murs» … massacrant le prochain

On déplore souvent … sœurs et frères … malsains

 

Qui vivent enfermés dans des «communautés»

Pour chercher un «refuge» et être protégés

Contrairement à Lui où c’était l’«ouverture»

A un «Homme nouveau» né d’une «investiture»

 

Dans une «liberté» totale et en «confiance»

Avec l’Universel hors de toute obédience

Ce «geste» intemporel … Vrai «partage» d’amour

Il ne faut l’oublier dans nos vies chaque jour

 

 

                                                                          Kristo

Marseille le 11 Janvier 2015

Evangile selon St Marc (1, 7-11)

 

* * * * * *

Universellement…

 

 

Les mages de ce jour … «inspirés» … ils étaient

Des «astrologues» vrais … qui souvent contemplaient

Cet infini divin d’étoiles et planètes

Comme le font tous ceux qui vivent en poètes

 

Hérode avait très peur de la belle promesse

Que Nathan avait fait à David en vieillesse

Un de ses descendants devait régner un jour

Un «Roi» selon le «cœur» et la «foi» … «Tout amour» !

 

Les temps n’ont pas changé … les «chefs» craignent toujours

De se voir détrôner et de perdre leurs «cours»

Leur raison d’exister … leur «Statut» de seigneur

Et d’être éliminés en tout bien tout honneur

 

Alors tout comme Hérode … agissant en secret

Ils aiment conspirer tout en faisant le guet

Consultant l’audimat et même en religion

On compte ses brebis avec fascination

 

C’est quoi l’«Epiphanie» ?  …  L’«Universalité»

La sortie du «tombeau» où l’on vit … «enterré»

La «manifestation» de l’«inconnu» divin

Hors de toute obédience … en un esprit taquin

 

Il avait bien parlé en son temps à nos «pères»

Moïse et Abraham qui sont de vrais repères

Mais là il va plus loin dans son incarnation

Il défie le «Savoir» et l’«imagination»

 

Ces «païens» de couleur qu’on appelait des «rois»

Avec un blanc … un noir … et peut-être un chinois ?

Etaient dans le «combat» entre nuit et lumière

Qui est toujours actuel … de la même manière

 

 

                                                                          Kristo

Marseille le 4 Janvier 2015

Evangile selon Saint Matthieu (2, 1-12)

 

* * * * * *

Brave Siméon !

 

 

Ils étaient là ce jour dans la même démarche

Consentie avec joie au divin «Patriarche»

Dans une acceptation de la Loi … dans la grâce

Transcendés par un but en action efficace

 

C’est dans une unité que ces «trois» vont agir

Pas dans une fusion mais dans un pur désir

D’accomplir et répondre à la simple demande

La «non propriété» d’un enfant … dans l’offrande

 

Un amour authentique est marqué par un «sceau»

Il est «séparation» et «union» … quel cadeau !

Véritable lumière en véritable gloire

C’est une illustration qui bouscule l’histoire

 

Siméon est très clair … il porte dans ses bras

Le «salut» incarné par l’enfant qui est là

Pour une «délivrance» … une «libération»

De ces pauvres humains en pleine aberration

 

Jésus va s’incarner dans les «contradictions»

Pour relativiser … sabbat … indications

Les préceptes en cours … et la loi imparfaite

Laissant derrière lui la foule stupéfaite

 

Il fera trébucher … les scribes … les docteurs

Mais il relèvera les «cœurs purs» … qui n’ont peur

Prenant de la distance au sujet d’édifices

Où l’on offre animaux à Dieu en sacrifices

 

Toutes les synagogues … les chapelles de pierres

Où l’on mettait à mort étaient bien meurtrières

Les «corps» de chaque humain ont remplacé cela

Il reste à «purifier» les «abris» que voilà

 

 

Kristo

Marseille le 28 Décembre 2014

Evangile selon St Luc (2, 22-40)

 

* * * * * *

Nouveau jour …

 

 

On ne sait presque rien sur cet évènement

Et pourtant chaque fois on fait «trêve» un moment

Nul ne connaît l’année … ni le mois … ni le jour

Ce qui est important c’est qu’on fête l’«Amour»

 

La date du vingt-cinq était jour de solstice

La «Lumière» au zénith était vraiment propice

Pour sortir de la «nuit» et quitter les ténèbres

De ces vies «engluées» et tristement funèbres

 

Dans le «Verbe» incarné … on a alors sur terre

La «parole» et l’«action» que bien trop on «enterre»

Il est en notre cœur … pour éclairer le monde

Et en son «fol» «Esprit» … la «vraie lumière» abonde

 

On «surfe» en un «cosmique» absolument divin

Dans une «dimension» qui ne connaît de fin

Sa venue dans le monde était une première

Et l’on en parle encore en notre pétaudière !

 

On est «inexistant» sans l’«Esprit» et le «Verbe»

Un corps de chair sans vie … pareil à un brin d’herbe

L’espoir doit «activer» et «propulser» nos rêves

Dans le choix d’un «Possible» … d’un Homme qui se lève

 

L’Esprit de cet «Ailleurs» … il nous faut le trouver

Pour sortir du «trou noir» et se réaliser

Dans une intelligente «ouverture de cœur»

Dans la «joie» … l’«harmonie»… qui mènent au «bonheur»

 

C’est un jour de «Lumière» en nouvelle «Naissance»

Où la «Parole» est là en pleine «Transcendance»

Notre «Verbe» incarné se veut là «exalté»

Au sein de chaque humain … chercheur de «Vérité»

 

                                                                          Kristo

Marseille le 25 Décembre 2014

Evangile selon Saint Jean (1, 1-18)

 

* * * * * *

Un «OUI» total …

 

 Un «Oui» à l’«Impossible» … un «Oui» à l’«Inconnu»

Un «Oui» au «Créateur» … un «Oui» à l’«Absolu»

Comme le fit Marie il y a deux mille ans

Faisant fi des moqueurs … bravant tous les «cancans»

 

Un «Oui» de plénitude … un «Oui» de liberté

Un «Oui» de gratitude … un «Oui» de vérité

C’est ce que l’on devrait effectuer chaque jour

Pour être en plein accord avec «soi» et l’«Amour»

 

Un «Oui» de construction … un «Oui» dans l’ouverture

Un «Oui» d’enfantement … un «Oui» d’investiture

Qui ouvre le chemin vers plus d’humanité

Du cœur et de l’esprit … en conscience éclairée

 

Un accomplissement vers la «nouvelle alliance»

Qui n’est plus en «coffret» comme pendant l’«errance»

Mais bien réalisée dans chaque corps humain

Quand on le dit ce «Oui» total et souverain

 

Alors l’«Etre» devient un vrai «Temple» divin

Abolissant celui de «pierre» un beau matin

Et là le «Corps de chair» abrite l’«authentique»

Même si pour certains c’est plutôt «utopique»

 

On nous dit que Marie fut quelque peu troublée

Mais cela est normal d’être bouleversée

Devant un «scénario» qui n’est compréhensible

Par le mortel commun… si loin de l’«Invisible» !

 

Il nous faut parcourir le même itinéraire

Ecraser notre peur en étant «téméraire»

La «Foi» est à ce prix et la sérénité

Ne peut se concevoir qu’en pleine humilité

 

                                                                          Kristo

Marseille le 21 Décembre 2014

Evangile selon Saint Luc (1, 26-38)

 

* * * * * *

Cheminement …

 

 

On est à Béthanie dans la Transjordanie

Jean le Baptiste est là proclamant un «Messie»

Il est «la voix qui crie à travers le désert»

«Aplanissant» la route en un esprit «ouvert»

 

Il annonce celui qui «est» dans l’«incarné»

Qui a été «choisi» et qui est «missionné»

Les questions sont futées mais ainsi que Jésus

Il ne se fait «piéger» face à ces inconnus

 

C’est ainsi que comme eux on cherche à un endroit

Qui nous arrangerait … On est si maladroit !

Dans une intervention qui nous épargnerait

Souffrance insupportable et qui tout résoudrait

 

Ou dans un idéal qui comblerait nos vies

D’humains bien cartésiens si loin de «ses» folies

Ou dans une prière apprise et programmée

Qu’on récite «sans foi» et «cent fois» répétée

 

Jean le Baptiste est là en «témoin éclairé»

Annonçant la «Lumière» … il en a la «clarté»

«Poteau indicateur» il indique un chemin

Qu’il est bon d’empreinter en subtil «pèlerin»

 

On est dans la «Mission» … comme Jésus l’était

On doit prêter sa «voix» comme Jean le faisait

On est là pour aider et conduire tous ceux

Qui cherche la «Lumière»… éperdus… malheureux

 

Mais pour cela il faut «rayonner» dans la joie

La tristesse est «présente» et le mal se déploie

La «vitrine» affichée n’est pas toujours très belle

Et trop loin de l’Esprit qui se veut plus «rebelle»

 

                                                                          Kristo

Marseille le 14 Décembre 2014

Evangile selon Jean  (1, 6-8, 19-28)

 

* * * * * *

Dans le désert …

 

 

Le prophète Isaïe parlait d’un «messager»

Pour préparer la route et surtout «annoncer»

Jean le Baptiste est là au milieu du «désert»

Proclamant un «Baptême» efficace et «ouvert»

 

Ce «désert» de la vie où l’on est chaque jour

Tant que l’on n’a compris … qu’on ne vit dans l’«Amour»

Un côté malheureux de l’existence humaine

Qui meurtrit bien souvent dès lors que l’on s’y traine

 

Ce «désert» de nos cœurs qui sont là en recherche

D’un sens à une vie attendant une «perche»

Qui surgirait un jour au hasard d’un chemin

Et que nous pressentons au cœur du quotidien

 

Ce «désert» de tout être assoiffé de justice

Qui ne comprend pourquoi ce monde n’est propice

A une «communion» dans la fraternité

Par une «conversion» de l’Homme «libéré»

 

Un baptême c’est quoi ? Une porte entrouverte

Pour l’envol d’une vie ? Dans une grâce offerte ?

C’est une invitation à devenir meilleur

Un pas vers l’«Essentiel» pour ne plus avoir peur ?

 

C’est une «mutation» … une «révélation»

Un vrai «commencement» dans une «conversion»

Pour une vie plus vraie qui accueille le «don»

Où chacun entrevoit «divin» à sa façon

 

On a souvent parlé d’eau «purificatrice»

Du déluge et Noé … de «mer» libératrice

L’ablution fait partie bien souvent d’un «rituel»

Mais il est  «en Esprit»  le «Baptême» réel

 

 

                                                                          Kristo

Marseille le 7 Décembre 2014

Evangile selon Marc  (1, 1-8)

 

* * * * * *

En veille …

 

 

Une année se termine … une autre recommence

On pourrait la marquer par un temps de silence

On pourrait faire aussi le point sur nos «envies»

Au cœur d’un brouhaha qui perturbe nos vies

 

C’est le temps de l’Avent qui revient tous les ans

Il serait alors bon de faire nos bilans

Repartir à zéro … nettoyer au «karcher»

Les mauvaises pensées grâce à notre «Joker»

 

Grâce à «celui» présent qu’on n’utilise pas

Et qui souvent pourtant nous porte dans ses bras

Qui «parti en voyage» a «donné tout pouvoir»

Aux humains quel qu’ils soient sans jamais laisser «choir»

 

Il avait dit «veillez»  entretenez la «flamme»

Surtout ne «dormez» pas … ce n’est pas au programme

Car tout peut arriver … chaque jour … à chaque heure

Dans l’inconnu total et dans toute «demeure»

 

La vie peut s’arrêter bien sûr à tout moment

Et là serions-nous prêts à répondre «présent»

Sans aucune amertume en s’étant préparés

A quitter ce «bas» monde en «veilleurs éclairés»

 

Quand nous ne sommes pas en phase … en énergie

Nous avons «tout pouvoir» pour changer notre vie

Juste il faut «surveiller» car son intervention

Se fait très couramment dans l’improvisation

 

Soyons donc «éveillés»  dans la joie et l’Amour

C’est une grâce là ce côté «troubadour»

Bien qu’il soit difficile au milieu d’un conflit

De veiller calmement comme il nous est prescrit !

 

                                                                          Kristo

Marseille le 30 Novembre 2014

Evangile selon Marc  (13, 33-37)

 

* * * * * *

Fin ou Commencement ?

 

 

Il avait dit «veillez» et «vivez dans l’attente»

«Multipliez talents» … «une vie plus fervente»

Ce texte … un testament ? Nul ne saurait le dire

Mais il est important … ainsi qu’il le désire

 

Tout à coup projetés à la fin d’une histoire

Dans une conclusion qui n’est pas illusoire

On passe maintenant dans de l’Universel

Plus de «race choisie» … on est dans l’«éternel»

 

On ne sera jugé que sur un seul critère

Sur l’amour des «petits» de la «sœur» et du «frère»

Pas sur la religion … ni même sur la foi

Sur nos agissements et aussi sur nos choix

 

Les esclaves du sexe ou bien ceux de l’argent

Ainsi que de l’alcool sont nombreux au présent

Diverses sont les soifs … pouvoir … reconnaissance

Miséreux prisonniers … beaucoup sont en souffrance

 

Au milieu du chaos nous devons nous «situer»

En étant «fraternel» on ne peut se tromper

Nous devons accueillir …consoler … sans réserve

L’Amour n’est pas donné pour le mettre en conserve !

 

Fin d’un monde pourri … Fin du pouvoir en place ?

Fin de la gabegie … Egalité des races ?

Consciences en réveil … Révolutions en marche

Le peuple est dans la rue en nouvelle démarche

 

Cette fin elle est là pour un  «Commencement»

De justice et de paix … d’un «divin» au présent

Disons pour faire simple … un monde réussi

Où l’Amour fleurira dans l’humain épanoui

 

                                                                                Kristo

Marseille le 23 Novembre 2014

Evangile selon Matthieu (25, 31-46)

 

* * * * * *

Ces chers «Talents» …

 

 

Un «talent» à l’époque … une unité de poids

Et plus on en avait … et plus on était roi !

De nos jours le «talent» n’est plus de la monnaie

Sonnante et trébuchante … il est «don» et «bienfait»

 

Certains en ont très peu … d’autres en ont beaucoup

Peu importe il nous faut les «partager» … en «fous»

Dans une interaction ils deviennent «vivants»

Et lors se multiplient en étant «existants»

 

En mettant pieds sur terre on a un «potentiel»

Ce sont «grâces données» dans de l’immatériel

Dommage que l’école étouffe bien souvent

Les talents fabuleux qu’a tout adolescent !

 

Le «créatif» nouveau il faut bien le «mater»

Il pense vraiment trop… son «talent» est danger

Car il n’obéit pas aux règles établies

Par le «capitalisme» et les «puissants» nantis !

 

En réflexe de peur on n’utilise pas

Les «dons» qu’on a reçus et ils diminuent là !

On s’incarne pourtant pour «gérer» sa «mission»

Et les «talents» sont là pour montrer «direction» 

 

Car notre «Capital» c’est notre «Connaissance»

Et les «dons personnels» qu’on porte à la naissance

Sur terre on peut «glander» … ne rien faire en un mot

Ou bien produire «fruits» en s’extirpant du «lot»

 

Développer «talents» c’est lui rendre au centuple

Ce qu’Il nous a «confié» pour qu’Amour se décuple

Les talents de chacun doivent se «combiner»

Entre tous les humains si l’on veut «progresser»

 

                                                                                Kristo

Marseille le 16 Novembre 2014

Evangile selon Matthieu (25, 14-30)

 

* * * * * *

Imprévu … !

 

 

Que ce soit pour la mort ou bien pour la naissance

Nul ne connaît le jour … ni l’heure par avance

Et cela est tant mieux car un peu de mystère

Ajoute du piment à notre «ministère»

 

Nous sommes chaque jour dans une vraie attente

D’une vie agréable et plutôt «conséquente»

Qui comblerait de joie notre «égo quémandeur»

Oubliant d’écouter la demande du cœur

 

La tendance est souvent à s’endormir aussi

Dans un douillet confort où l’on se sent béni

Gavé de nourriture en un somptueux repaire

En tuant tout le temps dont on ne sait que faire

 

Peu s’engagent vraiment dans un réel vécu

Pour vivre pleinement dans un «inattendu»

Veiller n’est pas dormir dans l’attente béate

Ni dans l’immobilisme idem à un primate

 

Veiller c’est «militer» pour l’amélioration

De notre humanité et remettre en question

Tout ce qui peut détruire aussi bien l’être humain

Que la chère planète … en sortant du «train-train»

 

Veiller c’est accepter «responsabilités»

Au sein du quotidien et des difficultés

S’affranchir en un mot de l’asservissement

A des «Autorités» dans le «discernement»

 

Veiller c’est «s’impliquer» dans une vie «donnée»

En une «relation» vraiment «extrapolée»

Distribuant de l’Amour en totale confiance

A des terriens «paumés»  avides d’espérance

 

 

                                                                          Kristo

Marseille le 9 Novembre 2014

Evangile selon Matthieu (25, 1-13)

 

* * * * * *

Avant ? Après ?

 

 

Y a-t-il un après ? Y a-t-il un avant ?

Cette étendue cosmique … inconnue … c’est poignant

L’humain voudrait savoir … il est là sur sa faim

Face au ciel étoilé mystérieux et divin

 

Il dit pourquoi la vie ? Il dit pourquoi la mort ?

Il aimerait connaître … influencer son sort

Mais quand il ne peut pas face à la maladie

S’en sortir derechef … il est bien démuni

 

Alors en fin de vie souvent il s’interroge

Tout comme le maçon qui planche dans sa loge

Qu’ai-je fait de ma vie et de tous mes talents ?

De mes dons naturels … de ma grâce d’enfant ?

 

Ai-je vraiment aimé mes frères et mes sœurs ?

Ai-je vraiment donné de mon cœur le meilleur ?

N’ai-je pas écrasé par tentation de gloire

Pour que reste mon nom bêtement dans l’histoire ?

 

Ai-je réalisé sur terre ma mission ?

En apportant ma pierre à la nouvelle «Sion»

Rempli tous mes devoirs avec grande attention

Pour ce monde nouveau qui est en construction ?

 

Et lorsque vient le jour où l’on est en partance

Beaucoup sont dans l’effroi … basculent dans l’errance

Seuls ceux qui ont connu le «tunnel» du coma

Peuvent en témoigner … il mène à l’au-delà

 

Ce monde merveilleux inondé de «Lumière»

Qui nous accueille enfin quand on passe «frontière»

C’est la nouvelle vie où les humains reliés

Partagent le bonheur d’être ressuscités

 

 

                                                                 Kristo

Marseille le 2 Novembre 2014

Evangile selon St Jean (6, 37-40)

 

* * * * * *

C’est quoi un saint ?

 

 

La sainteté c’est quoi ? Une façon de vivre ?

Ou un état d’esprit qui rend «zen» et délivre

De vile jalousie … d’envie de possession

Qui entraînent l’humain dans une perversion ?

 

Rien n’a vraiment changé … on tue … on persécute

Au nom des religions … on se bat … se dispute

Mais hors du temps les «saints» vivent en «Bienheureux»

Au dessus des combats ils restent lumineux

 

Dans la course au bonheur où tout humain s’engage

Il faut faire attention pour tenter d’être «sage»

Le fait de posséder le pouvoir et l’argent

N’est du tout suffisant pour exister vraiment

 

Les «saints» ils ont toujours «faim et soif de justice»

Ils sont sur tous les fronts et prêchent l’«armistice»

Très souvent mal traités bien peu semblent connus

De ces «institutions» qui tiennent au «pur jus»

 

Pourtant en «vrais témoins»  ils n’ont pas froid aux yeux

Et foncent droit devant en faisant pour le mieux

Laissant agir en eux la «puissance du cœur»

Qui les conduit sereins sur un chemin «sans peur»

 

Sur le terrain ils sont … présents et engagés

Pour un monde nouveau et plus d’égalités

Apportant chaque jour une petite «pierre»

A la fraternité … accrochés … comme lierre

 

La sainteté c’est quoi ? Ce n’est pas compliqué

C’est juste de l’Amour qu’on donne en vérité

Sans calcul … sans compter … dans un divin partage

Où le bonheur est là … discret … en héritage

 

                                                                          Kristo

Marseille le 1er Novembre 2014

Evangile selon St Matthieu  (5,1-12)

 

* * * * * *

L’Amour …

 

 

Il est dans la patience au regard de l’attente

Quand il faut s’effacer tout en étant présente

Il est dans la tendresse en un vrai don de soi

Quand l’autre n’est pas bien … qu’il a perdu la foi

 

Il est dans la finesse en partage et douceur

Faisant à notre insu battre ce pauvre cœur

Il est dans la confiance en nouveau devenir

Quand le mal au présent cherche à tout démolir

 

Il est la plénitude au cœur de la tempête

Lorsque l’on n’en peut plus et qu’on y perd la tête

C’est l’improvisation au détour d’un chemin

Quand on n’est pas très fort et franchement malin

 

Il ne trahit jamais nous menant jusqu’au bout

Jusqu’à la «vérité» qui fait partie du Tout

Nous portant dans l’épreuve et au cœur des soucis

Pour sortir de ce puits où sûr l’on s’était mis

 

Il est dans la sagesse en un couronnement

De la Loi de Moïse évoquant le «comment»

Il est sur le terrain pour être «révélé»

A tout «cherchant» humain en pleine humilité

 

Il n’est pas égoïste et sans limite aucune

Il est ainsi présent dans les «pas» sur la dune

Il est en tolérance et respect de la vie

Dans la sérénité … la totale harmonie

 

Il est la «règle d’or» à ne pas transgresser

Si l’on veut vivre «zen» … en paix … et avancer

Dans l’ordre universel dont nous sommes l’atome

Il ne faut le «zapper» … car il en est l’«axiome»

 

                                                                          Kristo

Marseille le 26 Octobre 2014

Evangile selon St Matthieu (22, 34-40)

 

* * * * * *

Piège …

 

 

Entre les pharisiens c’est la concertation

Il faut être flatteur dans la formulation

Pour tenter de coincer celui qu’on veut «abattre»

Le ridiculisant pour bien mieux le combattre

 

La technique est payante et l’on gagne souvent

Sur le simple mortel … la ruse du «serpent»

Mais c’est un «homme vrai»… ouvert … tout en finesse

Qui leur fait face là … libre en … délicatesse

 

Il va habilement dès lors les renvoyer

A l’«administration»  et ainsi retourner

Cette interrogation à son profit … loupé !

Posant autre question … Dieu et César … relié ?

 

On a souvent tendance à tout sacraliser

Est-Il vraiment dans «Tout» ou faut-il séparer

Le quotidien «humain» de la vie spirituelle

Le débat est vieillot … la question naturelle

 

Dans le pur «cœur à cœur» où se trouve la foi

On n’a plus ce dilemme … ce n’est plus le «pourquoi ?»

On n’est plus dans les «mots» et la «Théologie»

Noie souvent un peu trop … le poisson … à l’envie !

 

C’est comme en politique où l’on n’hésite pas

A tenter le «sacré» quand on est tout en bas

Que remontant d’un point au sein de l’opinion

On croit lors au miracle en pleine excitation

 

A qui rendre monnaie ?… A qui «rattachement» ?

Au fond de chaque cœur est réponse au présent

Et aujourd’hui encore on a toujours le choix

De la bonne «intuition» qui fait force de loi

 

 

                                                                          Kristo

Marseille le 19 Octobre 2014

Evangile selon St Matthieu (22, 15-21)

 

* ** * * *

Invitation …

 

 

Les paraboles sont de plus en plus violentes

Et les attaques sur … de plus en plus fréquentes

Contre «Celui» qui est différent et qui choque

Car il ne cède pas et bien souvent provoque

 

Le divin … un appel … mais pas à la souffrance

C’est un «hymne à l’amour» en parfaite élégance

Dans l’accomplissement d’une vie «véritable»

Qui se veut «bienheureuse» et surtout … «agréable»

 

La souffrance est présente en la vie de chacun

On ne peut l’éviter mais s’y complaire est vain

Et cette invitation à la fête … à la noce

Ne peut se refuser c’est comme un sacerdoce

 

Beaucoup sont appelés mais peu seront élus

Le parcours … jalonné … d’affreux malentendus

Ce «vêtement de noce» est un cœur mis à nu

On ne peut recevoir … fermé à l’«inconnu»

 

Nous sommes dans nos vies … à courir … occupés

Soit dans notre «commerce» ou notre «champ» … stressés

Et le discernement à l’appel du divin

Est souvent mis à mal en restant «anodin»

 

Cette joie qu’Il nous veut totalement gratuite

N’est jamais «négociée» et tout à fait fortuite

Pourquoi en a-t-on peur ? Pourquoi la refuser ?

Parce qu’un être humain ne peut l’imaginer ?

 

On est «bons» et «mauvais» … mais on est invités

Sans discrimination pour les festivités

La «noce» est une «alliance» un vrai pacte divin

Qui permet de tuer notre côté «bovin»

 

 

                                                                          Kristo

Marseille le 12 Octobre 2014

Evangile selon St Matthieu (22, 1-14)

 

* * * * * *

Pierre angulaire …

 

 

Jésus utilisa beaucoup les pharisiens

Les prêtres… les docteurs… tant soit peu… «comédiens»

Pour attaquer de front la «digne autorité»

Qui croit depuis toujours qu’elle a la Vérité !

 

La «vigne» est notre terre et bien des responsables

En sont des «vignerons» tout-à-fait critiquables

Et ceux qui n’ont compris risquent de déchanter

Le jour où ils perdront ce qu’ils ont à «gérer» !

 

Les temps n’ont pas changé … beaucoup de vignerons

Qui se targuent de «foi» ne sont pas toujours bons

Ils se croient investis de l’absolu divin

Et rejettent d’emblée ce qu’ils «jugent» malsain

 

Pas mal de beaux discours «à côté de la plaque»

Ne portent pas de fruits et rendent insomniaque

En culpabilisant dans la chair et le cœur

Ceux qu’ils devraient «guider» vers leur «Etre intérieur»

 

Cette «pierre angulaire» unique et véritable

Qu’on porte en notre sein est subtile … impalpable

C’est le «divin» caché en nous dès la naissance

Qui souffle puissamment en toute circonstance

 

Et souvent les «petits» sont bien plus «audacieux»

Que les «grands» «reconnus» car ils annoncent mieux

Avec «simplicité» … sans nulle «rhétorique»

Sans «phraséologie» ce qui est «authentique»

 

La «pierre d’angle» engage à la «fraternité»

Pour une construction d’une autre humanité

«Son nouveau peuple» est là pour produire «Son fruit»

Des quatre coins du monde … il fait «route» aujourd’hui

 

                                                                          Kristo

Marseille le 5 Octobre 2014

Evangile selon St Matthieu (21, 33-43)

 

* * * * * *

Apparence trompeuse …

 

 

Dans les yeux du «divin» les plus infréquentables

Peuvent être premiers car on est tous «aimables»

Lui ne regarde pas l’«apparence trompeuse»

Car il sait que la vie est souvent malicieuse

 

Il nous aime chacun sans distinction de race

Culture ou religion … en son cœur on a «place»

Il nous connaît vraiment au plus profond de l’être

Pardonnant les erreurs au laïc comme au prêtre

 

Lui qui n’était connu et qui n’avait «mandat»

Pour prêcher dans le Temple ainsi qu’un «lauréat»

S’était trouvé «jeté» par tous les «bien pensants»

Qui clamaient «Vérité» … qu’on disait «bons croyants»

 

Il va donc à nouveau jouer de la «provoque»

Pour ces «justes» qui sont … limite de «l’escroque»

Ils n’ont aucun remord … pas plus de repentir

Mais fermes «convictions»… Pourquoi se «convertir» ?

 

Depuis leur tendre enfance ils mettent tout leur «zèle»

A appliquer la «Loi» et à être fidèle

A ce qu’ils ont «appris» sans écouter la voix

Qui au fond de leurs cœurs les pousse au «Libre-choix»

 

Ce «sacré Libre-choix» … dont Il nous parlait tant

Dans cette «Galilée» bien présente en l’instant

Car nous sommes toujours pris au cœur de «conflits»

Odieux et meurtriers … où tant laissent leurs vies

 

La «vigne» est notre monde … On doit y travailler

Sans cesse et … sans compter … pour le faire «avancer»

Au niveau de l’Amour … de la Paix … en «justesse»

Et lors si l’on y croit … c’est génial … on progresse

 

 

                                                                          Kristo

Marseille le 28 Septembre 2014

Evangile selon St Matthieu (21, 28-32)

 

* * * * * *

Surprenant !

 

 

La vraie justice n’est pas la justice humaine

Qui ne fait qu’appliquer la loi républicaine

Celle de Salomon … souvent elle l’oublie

Par son fonctionnement … alors … elle trahit

 

Juger n’est pas facile … et la ruse souvent

L’emporte sur le «vrai» dans de l’incohérent

Qui fait se révolter beaucoup de «condamnés»

Qui face à des «malins»  se retrouvent floués !

 

La parabole est dense aujourd’hui à nouveau

Bousculant l’évidence et la loi du «troupeau»

On est dans l’«incongru» … hors pensées habituelles

De l’humain très frileux regroupé en «chapelles»

 

On n’est pas dans la «norme» et Jésus nous présente

De voir tout «autrement» … de façon différente

C’est révolutionnaire … on change de «niveau»

Et l’on doit pour cela … enlever le «bandeau»

 

Que l’on a sur les yeux fuyant le marchandage

Qui se passait au «Temple» … abandonner «chantage»

Il nous faut désormais se remettre en question

La «conscience éveillée» au cœur de chaque action

 

Aujourd’hui tout autant la «jalousie» perdure

Humainement parlant on ne peut pas l’exclure

«Pourquoi lui et pas moi» ?  La vive réaction

A maîtriser bien sûr pour une autre gestion !

 

De nos vies … de nos cœurs … imitant le «modèle»

Qui s’incarna sur terre en «initié» fidèle

Changeons ce jour de «vues» pour un «autre regard»

Acceptant l’«inconnu» et le «divin hasard»

 

 

                                                                          Kristo

Marseille le 21 Septembre 2014

Evangile selon St Matthieu (20,1-16)

 

* * * *

Aucun jugement …

 

 

Jésus n’était venu pour juger notre monde

Mais tuer l’«hérésie» pour que la foi abonde

L’image de la «Croix» n’était pas très porteuse

Dans le temps de Jésus … disons fort sulfureuse

 

C’était un instrument de mort sous les Romains

L’horreur … la répulsion et le feu de Vulcain

Esclaves … révoltés … subissaient ce supplice

Dans une barbarie qui n’était pas factice

 

La «Croix de Tibhirine» est beaucoup plus «joyeuse»

Il est en pleine gloire … tout-à-fait «lumineuse»

Bras tendus … transcendé … tourné vers l’Infini

On a l’«élévation» de ce «frère» meurtri

 

On y voit un Jésus vraiment «universel»

Un «miséricordieux» proche de l’«Eternel»

Qui s’adresse ce jour aux Juifs comme aux Chrétiens

A ceux qui cherchent «sens» … Musulmans ou Païens

 

A ceux qui pensent croire et qui ne l’ont trouvé

A ceux qui de mémoire essaient en vérité

D’aller vers «Conversion» qui ne soit éphémère

Pour s’approcher du «Vrai» en se reliant au «Frère»

 

Elle est à «décrypter» … elle est «intemporelle»

C’est l’«épreuve» qui peut … parfois être mortelle

L’«Echelle de Jacob» qui nous mène au «Divin»

Posée sur notre route ? … un signe du «destin» !

 

Deux croix s’offrent à nous … celle en bois … la «vivante»

De la résurrection … vraiment déconcertante

Où l’«humain» se transforme en «être de lumière»

Pour indiquer la «voie» … un «chemin» … le «mystère»

 

 

                                                                          Kristo

Marseille le 14 Septembre 2014

Evangile selon St Jean (3,13-17)

 

* * *

Sauvetage …

 

 

Dans ce texte on retrouve un peu «La Sentinelle»

Du livre d’Ezéchiel … la «sainteté réelle»

Car si l’on n’avertit celui qui va sombrer

On a «non-assistance à personne en danger»

 

Quand Jésus dit «gagner» il veut dire «sauver»

Celui qui pas très loin «rame» et va se noyer

Il insiste beaucoup sur la «ténacité»

Qui doit être «en douceur» et en «subtilité»

 

Nous n’avons «Vérité» aussi … au quotidien

On ne peut avancer sans aide et sans soutien

Jésus n’était venu créer «Institution»

Mais tous nous rassembler dans une «Relation»

 

D’une «Communauté» libre et sans «artifice»

Qui n’étouffe l’humain et l’«action créatrice»

Une «Relation vraie» qui «agit» mais «respecte»

L’Homme dans son entier de manière «correcte»

 

Dans ce texte il ira en fait beaucoup plus loin

Il va passer du «tu» au «vous» pour le besoin

De bien «expliciter» que comme Pierre on a

Le pouvoir de «lier» … et «délier» ici-bas

 

L’«Eglise Universelle» est celle des «poètes»

C’est la «Communauté» des «saints» et des «prophètes»

Au «sens propre» du terme et ils sont très nombreux

Militant chaque jour dans l’ombre en … «Amoureux»

 

Espérons que demain … nos «Frères» et nos «Sœurs»

Sur la planète bleue s’épauleront en chœur

Il faut «se réunir» … «échanger» … pour «gagner»

Et alors nous pourrons désormais «avancer»

 

 

                                                                          Kristo

Marseille le 7 Septembre 2014

Evangile selon St Matthieu  (18, 15-20)